PAGE PAYSAGE

Accueil » ITZPAPALOTL (série mexicaine) » « CE LIEU SERA NOTRE FEU », PASCAL MORA, éditions Unicité, 2018, Itzpapalotl, série mexicaine, 9.

« CE LIEU SERA NOTRE FEU », PASCAL MORA, éditions Unicité, 2018, Itzpapalotl, série mexicaine, 9.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juillet 2018
L M M J V S D
« Juin   Août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Publicités

  Ce mois-ci nous ne faisons pas appel à notre amie Claudine Sigler, animatrice principale de la rubrique mexicaine « Itzpapalotl », dont nous avons chroniqué le dernier recueil ce mois-ci (cf. plus bas, ou plus haut). En revanche nous citons Pascal Mora, un autre ami, poète et animateur du Café Poésie de Meaux, régulièrement évoqué sur le blog. Pascal a publié il y a quelques mois un troisième livre, dont nous parlerons dans le prochain Diérèse (comme toujours, l’article sera relayé sur PAGE PAYSAGE). Laissons lui donc la parole, à travers ces quelques vers qui évoquent fort justement le Mexique.

Notre critique du recueil « Paroles des forêts ».

Ce-lieu-sera-notre-feu

Tenoch, le grand prêtre mexica fit un rêve.
Le dieu de la guerre, Huitzipochtli,
Commandait à son peuple d’explorer
Tous les territoires de l’est.

De construire une cité
Au lieu où ils apercevraient
L’aigle dressé sur un nopal
Dévorant un serpent, les ailes déployées.
Tenochtitlan, la cité de Tenoch
Fut édifiée sur le lac Texcoco
Oracle, ouragan, volcan, séisme.

En tout lieu sera notre feu,
La ville épouse un lieu, son dieu symbole.
Amsterdam, ville du barrage.
Paris sur l’île, Paris la colline
Jérusalem, les cités versées côte à côte.
Lisbonne, le fleuve et l’océan
Rome des sept collines
Istanbul, pont passeur de continents. (page 25)

 

 

 

Publicités

3 commentaires

  1. Claudine Sigler dit :

    Lu avec beaucoup d’émotion ce bref récit de la genèse épique de Mexico. C’est cette légende fondatrice qui s’incarne dans le glyphe de l’aigle posé sur un cactus et dévorant un serpent, placé sur la bande centrale (blanche) du drapeau du Mexique…

    « (…) Oracle, ouragan, volcan, séisme.
    En tout lieu sera notre feu »

    Ah, Pascal, avec ton lyrisme tranquille, comme tu le dis bien !…

    Aimé par 1 personne

  2. morapascal dit :

    Cette évocation de Mexico DF s’est imposée à moi à travers l’impression grandiose et inquiétante de l’atterrissage sur la piste. J’ai aperçu ce lac légendaire entourant Mexico DF et à travers des nuages de pollution…
    Il y a donc ce lieu associé au mythe originel. Le Mexique est un lieu d’une très grande force. Certains le compare à … l’Inde quant à la richesse humaine, symbolique et terrestre.
    Me vient un autre rapprochement entre les Indes orientales (l’Inde) et les Indes occidentales (les Caraïbes) »West indies » comme on les nomme en anglais.
    Salut à vous!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

juillet 2018
L M M J V S D
« Juin   Août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Catégories

Catégories

Statistiques du blog

  • 63 139 hits

Suivez-moi sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :