PAGE PAYSAGE

Accueil » Blogorama

Category Archives: Blogorama

BLOGORAMA 28: RICHARD KHAITZINE

En_compagnie_de__4c9ca501f3d5c

   Ce blogorama présente un site original, consacré par une fille à son père. Lydia Khaitzine, fille du regretté Richard, écrivain atypique disparu en 2013, veut en effet faire connaître et reconnaître l’œuvre relativement confidentiel de ce penseur anticonformiste, attiré par différentes activités de l’esprit. Laissons lui donc la parole.

   Le blog de Richard Khaitzine a été créé pour faire part de son activité littéraire mais pas uniquement… celui-ci se voulait ludique et culturel au sens large. Richard Khaitzine était scénariste, écrivain, conférencier, historien et journaliste. Il se définissait comme un agitateur d’idées, un penseur libre. Celui-ci s’était spécialisé dans l’étude des philosophies, des religions, des mythes et du symbolisme sous toutes ses formes. Après son décès, sa fille Lydia Khaitzine a repris le blog de son père dans un but de perpétuer sa mémoire et de promouvoir sa pensée et ses oeuvres. Ce blog était un moyen aussi d’annoncer aux lecteurs et à tous ceux qui le connaissaient… tous projets concernant Richard Khaitzine.

Le blog de Richard Khaitzine (cliquer sur le lien)

NB; Nous serons probablement amenés à reparler de Richard Khaitzine. En attendant, les plus courageux (motivés?), peuvent consulter sa page Wikipédia.

Page Wikipédia consacrée à Richard Khaitzine.

Publicités

BLOGORAMA 27: « DIÉRÈSE ET LES DEUX SICILES », LE BLOG DE DANIEL MARTINEZ

  MartinezCréateur, en 1998, de la revue Diérèse, à laquelle nous collaborons régulièrement, Daniel Martinez anime en outre un blog très riche, régulièrement fourni, sur hautetfort. Chroniques, informations autour de la revue imprimée et œuvres plastiques circulent ainsi librement sur la toile. Laissons lui donc la parole, pour ce vingt-septième blogorama.

vega martinez

Véga, l’un des recueils publiés par l’intéressé.

 

 

 Le blog de Daniel Martinez se veut le reflet de l’environnement artistique, littéraire et poétique passé ou actuel, sans autre parti pris que ceux de son auteur, lui-même ouvert au sentiment du beau, du juste et du vrai sous quelque forme qu’il se présente et pourvu qu’il n’exclue pas les lignes directrices qui lui tiennent à cœur, résolument connectées avec la création, de par le vaste monde. Divisé en 70 catégories, ce blog est tenu à jour très régulièrement depuis mai 2014, il suit de même l’actualité de la revue Diérèse (70 numéros parus) et des éditions Les Deux-Siciles (42 titres à ce jour) que je pilote vaillamment. Au fil des mille et quelques notes, on retiendra entre autres des textes ou lettres inédits de Gaston Ferdière, Jean-Claude Pirotte, Johnny Friedlaender, Henri Michaux, Federico Garcia Lorca… Des contes, des pistes de réflexion ou interviews sur des artistes comme Joan Mitchell, un domaine « actualités », etc… Bienvenue à tous, donc!

Le blog de Daniel Martinez (cliquer sur le lien)

BLOGORAMA 26: PIERRE KERROCH, UN VOYAGE ARMORICAIN

   Âgé de moins d’un peu plus de vingt-cinq ans, mais de moins de trente ans, le breton Pierre Kerroch est à la fois poète, réalisateur, et chansonnier. Nous avons présenté récemment son interview de Marc-Louis Questin, alias Lord Mandrake, sur ce même blog. Laissons-lui la parole pour ce blogorama 26, dont le but est toujours et encore de découvrir, de faire découvrir. Gros travailleur, Pierre, qui vit aujourd’hui à Aubervilliers, reste un talent original et prometteur. À suivre, donc!

kerroch

Poète, je ramifie ma poésie à travers l’écriture, le cinéma, et la chanson.
J’ai écrit plusieurs recueils de poèmes, dont les plus récents : Les Extases Armoricaines, Les Lumières du Mont Royal, Les Noces du Roi-Jaguar, Triomphe de la Musique.
J’écris aussi des articles sur un blog et pour des revues, à propos de littérature, d’art, de philosophie, de mythologie, d’histoire.
J’élabore ma propre façon de faire du cinéma, que j’ai appelée la cinémagie, une sorte de mixe entre le cinéma et la magie du chaos. J’ai ainsi réalisé Armorika (40min, 2014), Les Lumières du Mont Royal (22min, 2015), et bientôt un long métrage intitulé ORGIE.
J’ai aussi joué dans divers courts-métrages, dont le dernier est Le Réveil (12min, 2016), réalisé par Hughes Puyau, où j’incarne le Joker dans l’univers de Batman/Superman (DC Comics).
J’ai aussi créé une chaîne YouTube, appelée « Cinémagie Créations », qui est aujourd’hui à environ 50 vidéos, d’une heure chacune en moyenne, 1000 abonnés, et 100.000 vues. J’y interview des auteurs dont j’ai envie de partager les propos : Edgar Morin, Michel Maffesoli, Dorian Astor, etc.
D’autre part je chante et compose des musiques et des chansons, y compris pour mes films.
Je suis un accro à la créativité, et je m’intéresse particulièrement à tous les états exubérants de l’être humain, à tout l’éventail des émotions extrêmes. Ce qui me nourrit est l’étrangeté, ce qui m’anime est le chaos, ce qui me définit est l’euphorie créatrice. L’extase est mon credo.

LE FESTIN MILLENAIRE (Blog de Pierre Kerroch)

La chaîne YouTube « Cinémagie » de Pierre Kerroch

BLOGORAMA 25: « KATATSUMURI NO YUME »

   Collègue et amie, Sandra B. anime un blog au nom compliqué, pour nous Européens, mais riche et varié.  Historienne de formation, comme précisé ci-dessous, et japonisante invétérée, la jeune journaliste mêle articles sur la gastronomie, sur la mode, ou encore sur la littérature et l’art, avec une préférence marquée pour la culture nippone. À consommer, donc, sans modération! Mais laissons la parole à la principale intéressée.

sans-titre

   Le 13 août 2010, le petit Katatsumuri No Yume est sorti de sa coquille numérique pour parler culture, lifestyle et pop culture. Mais, avant de parler de sa croissance, je voudrais revenir sur sa genèse. Tout d’abord le nom : Katatsumuri No Yume qui signifie « Le Rêve de l’Escargot », mais avec la grammaire japonaise qui ne précise pas le nombre, on peut aussi dire le Rêve des Escargots, ou les Rêves des Escargots. J’aime bien cette idée de multiplicité et de flou et, à l’époque, je ne connaissais pas la symbolique de l’escargot en psychanalyse, mais finalement c’est un bon choix je pense.
   Quand j’ai lancé ce blog, je n’avais pas de ligne éditoriale précise, d’ailleurs je pense que je n’en ai toujours pas mais je voulais juste parler de ce qui m’intéressait, de la culture dans tous les sens avec des expositions, des animes, des mangas, des décryptages de tableaux et un peu tout ce qui me passe par la tête. A l’époque, j’écrivais mon premier mémoire de master d’histoire, j’avais besoin d’un espace d’expression plus libre et de délier ma plume loin de la sphère universitaire.
   Après sept ans passés à grandir ensemble, j’ai vu, à de multiples reprises, le Katatsu prendre son envol puis retourner hiberner dans sa coquille, n’ayant pas pu le nourrir régulièrement. Mais aujourd’hui, l’envie et les possibilités de partage sont plus grandes et je suis ravie de voir les réactions de mes lecteurs. Un cercle vertueux s’installe attisant ma curiosité, ma confiance en moi et ma volonté d’ouverture.

Katatsumuri no Yume, le blog

BLOGORAMA 24: « HOUELLEBECQ AU MILIEU DES GOUFFRES HUMAINS »

…. Où nous retrouvons Michel Houellebecq! Un blog fort intéressant, glané au hasard de mes pérégrinations électroniques, et concocté par une doctorante du Québec. Beaucoup d’articles très riches autour de l’écrivain français le plus célèbre de son temps. Je reproduis ci-dessous l' »A-propos ». Comme toujours, le site sera référencé dans mon propre blogroll (sites amis), et je mets le lien à la fin du résumé.

Soumission

 

   Isabelle Dumas est doctorante à L’Université de Montréal en littératures de langue française en cotutelle avec Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Elle est également chargée de cours à l’U. de Montréal depuis 2013. Ses études doctorales portent sur l’oeuvre de Marcel Proust (voir http://www.marcelproustrecherche.wordpress.com) et sont financées par le FRQSC. Elle est spécialiste des romans de Houellebecq (M.A. de l’Université du Québec à Rimouski, études financées par la bourse Joseph-Armand-Bombardier du CRSH), est auteure d’un roman (Disloc) ainsi que de quelques nouvelles, et s’intéresse de près à la création littéraire. Elle a donné des conférences sur Proust et Houellebecq à Rimouski, à Montréal et à Longueuil, et a participé à plusieurs colloques au Québec et en France où elle a présenté des communications sur Proust et Houellebecq. Elle a publié des articles et des comptes rendus dans des ouvrages collectifs (coll. Classiques Garnier) et dans des revues (dont Histoires littéraires, @nalyses et Découvrir). Elle est aussi depuis 2013 responsable bénévole du comité des expositions du Groupe de peintres Alizarin, fondé en 1984. Elle est curieuse, fonceuse, et engagée à faire vivre, dans la mesure de ses moyens, la littérature.
« Houellebecq au milieu des gouffres humains » est un blogue, créé en juillet 2013, entièrement consacré à l’écrivain français. Il propose des analyses, des actualités, des critiques d’ouvrages, des citations commentées, des photos (dont des clichés inédits) ainsi que des liens vers des entrevues avec l’auteur, des articles de presse, etc. (rubrique « Blogroll »).
Courriel : isadumas.udem@gmail.com

BLOGORAMA 23: « LECTURES INDÉLÉBILES, ÉCRITURES VAGABONDES »

  Nous revenons enfin avec un nouveau « Blogorama », cette série autour des blogs littéraires et culturels. Pour ce numéro 23, laissons la parole à une fidèle lectrice, elle aussi sur WordPress.

diary14

« Indélébiles ? » Indéfectibles, radiations, marques a-in-temporelles…

« Vagabondes? » Itinérance des mots, errance, nomadisme, méditations contemplatives…

Lecture, seconde nature

Toujours été insatiable, accrochée aux livres …

Ne me proposez pas de liseuse, j’y suis assez réfractaire (non pas que je sois rétive à la technologie), simplement, je lui préfère le contact soyeux, la texture, la prise en main, les odeurs de cuir et de papier, quitte à s’encombrer de P.A.L, autant qu’elles pèsent ! Certains d’ailleurs, portent les stigmates des relectures.

Intarissable aussi…

Je pourrai en parler des heures…Seul mot d’ordre de l’éclectisme, varier les tons et les styles (romans, science-fiction, poésie, théâtre, essais, bandes dessinées, classique ou contemporain…) selon les humeurs.

Je peux m’alanguir des heures (des éternités même !) en bibliothèques, librairies, salons, marchés d’occasion, ce qui me permet de fouiner, de découvrir de petites pépites

.Je me sens alors l’âme d’un chercheur d’or…Elles se révèlent avec une 4ème de couverture, un titre,un auteur,des couleurs, et même, le simple… hasard.

Ce blog est l’occasion de partager des moments de lectures et d’écritures, alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires ou expériences.

« Lectures indélébile, écriture vagabonde », blog (cliquer sur le lien)

 

BLOGORAMA 22: « L’AUTOBUS » DE FABRICE MARZUOLO

   autobus

   Écrivain volontiers frondeur, à une époque où le politiquement correct dissout, trop souvent, la parole littéraire, Fabrice Marzuolo a créé il y a déjà quelques temps la micro-revue poétique L’autobus, petit fanzine en format à l’italienne accueillant des auteurs très différents, tels Marc Bonetto, ou Xavier Frandon. Pas d’expérimentation tout azimuts, de hurlements de gorets ou de mots étalés partout sur la page, ni de haïkaï benêts en langue régionale: juste des textes sensibles, généralement vrais, parfois violents. L’objet s’acquiert sur simple envoi de timbres, à l’adresse indiquée sur le blog. Mais laissons la parole à l’intéressé lui-même:

Ça a débuté comme ça :
En 2011, avec pour thème Louis Ferdinand Céline
Puis il y a eu le numéro 2, l’Est de la France, avec un invité : Gilles Ortlieb.
Ensuite, un numéro spécial « revuiste » avec :
Cathy Garcia de la revue Délit de poésie
Patrice Maltaverne de Traction Brabant
Jean-Paul Lesieur (Comme en poésie)
Eric Dejaeger de Microbe  (Belgique)
Claude Vercey (les Polder, Décharge et Gros Textes)
Jacques Morin (dit Jacmo, de la revue Décharge)
Jean-Paul Morin (La Cave Littéraire)
A partir du numéro 11, la revue change de format (de A5 au A6, format paysage)

Les thèmes sont proposés pour être évités ou pas, selon l’inspiration de chacun. C’est avec le numéro 10, tant qu’à pousser le bouchon, que j’ai associé le thème avec le numéro, souvent à se tirer les cheveux, par exemple : le 10, c’est hé dix Constantine ; le 11, c’est l’aragne, alias Louis XI ; 12, les douze travaux d’Hercule ; 13, 13 à table, avec un clin d’œil à Louis Ferdinand Céline, et l’invité Jean-Paul Louis, des éditions du Lérot ;
14, la guerre de 14, etc.

   Il n’y a pas de formule d’abonnement, tout repose sur les échanges (timbres, plaquettes, vélos, gâteaux, avions, bretelles, pavillons, rien, etc.).

   Et ça continue, même si le moteur tousse, après tout, bien des poètes battent des ailes, ce qui tombe bien, le prochain passage, c’est un zoo. Le numéro en cours, c’est le 24(le thème à éviter aurait dû être les 24 heures du Mans mais je n’aime pas ce sport, alors j’ai préféré Henriette du Mans) Tout est bricolé à la main, j’en imprime environ une cinquantaine, une fois les numéros écoulés, je ne refais jamais un tirage, voilà pourquoi tous s’épuisent avant moi.

Le site de la revue :
http://autobus.centerblog.net/

PS: Pour acquérir L’autobus, il ne vous en coûtera que quelques timbres. Écrire donc directement à Fabrice Marzuolo (fabrice.marzuolo@wanadoo.fr)

marzuolo

 

%d blogueurs aiment cette page :