PAGE PAYSAGE

Accueil » Boutonnier Julien

Category Archives: Boutonnier Julien

BLOGORAMA 21: « PEUT(-)ÊTRE », LE BLOG POÉTIQUE DE JULIEN BOUTONNIER

photos en tete 6  Jeune auteur résidant à Toulouse, Julien Boutonnier a accepté notre demande d’information, et nous livre ainsi quelques informations sur un blog entièrement poétique. Laissons lui donc la parole:

   J’ai créé ce blog « peut(-)être » en février 2012. Le nom « peut(-)être » renvoie à la fois, par l’opération du trait d’union entre parenthèses, à l’incertitude et à la possibilité, lesquelles se conditionnent l’une l’autre. Cette alliance d’un non savoir et d’une ouverture reste, je crois, un motif essentiel de l’écriture.

   Le désir qui fut la cause du blog tient à la solitude dans laquelle je me trouvais. Pour comprendre ma démarche, il est donc nécessaire de bien situer celle-ci dans son environnement numérique. Mon entreprise n’a en effet de sens qu’en ce qu’elle trouve sa place au cœur d’autres entreprises d’écriture, lesquelles stimulent, bordent, déplacent la mienne. Cette dimension de partage est un trait essentiel de ma présence sur le web. Elle est comme un axiome, lequel je pourrais énoncer de la sorte : écrire en numérique, c’est lire et relayer le travail des autres autant que produire et diffuser le sien propre.

   Je publie régulièrement sur mon blog, au moins plusieurs fois par semaine. J’essaie de donner à ressentir l’écriture au plus près de l’acte. Des photos peuvent ponctuellement accompagner le texte, mais aussi de la musique, des enregistrements audio. J’essaie d’utiliser au mieux les potentialités qu’offre le numérique, ce qui oblige à une certaine mesure pour éviter la dispersion. J’essaie de transmettre également, par le biais d’un journal , l’esprit de mes tentatives, d’en livrer les principes d’organisation, les sources d’inspiration. Pour certains travaux, je livre les différentes versions qui se succèdent dans le temps pour transcrire au plus près l’avancée de l’écriture.
   Les thématiques qui traversent ce blog sont le trauma, la mort, l’amour, la division du sujet humain, la Shoah, le poème. En résumé, je crois que j’essaie d’explorer la raison d’être. Mes moyens sont la poésie, l’essai, l’aphorisme, la note, dans un contexte numérique.

   J’ai écrit sur ce blog le livre Ma mère est lamentable édité en numérique et papier aux éditions publie.net.
   Outre mon journal, quelques travaux au long cours font la trame de ce blog. Il s’agit du « médaillon » et des « balises ». Ce dernier texte, issu du même rêve qui a provoqué l’écriture de « Ma mère est lamentable », croise les motifs du deuil, du rêve et de la Shoah. Il devrait donner lieu à un site, un livre numérique et un livre papier. Il faut noter enfin qu’on peut lire plusieurs échanges avec des créateurs numériques ; ce sont les « vases communicants ».

Lien vers publie.net, où acheter le livre de Julien Boutonnier

« peut(-)être », le blog de Julien Boutonnier

« Ma mère est lamentable », publie.net

je me suis appuyé contre un frêne. il y a ce ruisseau, presque une rivière, qui fait l’eau dans la pente douce. de temps à autre un corps d’enfant passe, bute contre les pierres, clapote et repart. je ne parviens pas à concilier la solitude. chaque pas dans l’herbe rouge sang est une butée dans l’horreur. et le ciel jusque bas se tait et pèse, et fait des rides au temps qui passe. j’ai perdu jusqu’à. peu tient encore. la guerre est morte. restent certaines heures l’après-midi quand la lumière se heurte à l’ennui. il m’arrive de m’appuyer contre un muret. voir ce qui glisse et tremble. c’est un ventre à la limite que je suis. une viscère qui contemple en dernier. peut-être. et toi tu as passé dans une nuit qui ne reviendra pas. ta voix descelle les roches encore parfois. les éboulis me diront. mais ce n’est plus toi. il y a mes mains aussi, elles regarderont la mort que je deviens. ce poids à la fin. (« Dérives », note 573, billet du blog publié le 2 novembre 2015)
%d blogueurs aiment cette page :