PAGE PAYSAGE

Accueil » Blondieau Laurent

Category Archives: Blondieau Laurent

BLOGORAMA 20: « LE DIMANCHE INDO-EUROPÉEN »

   image_1-3  Comment aborder la linguistique et l’étymologie avec humour, en rapprochant des langues aussi différentes que l’allemand et le perse, l’espagnol et le danois? La réponse se trouve dans ce blog, animé depuis la Belgique par Frédéric Blondieau, un passionné de belle langue, auteur de savoureux billets, publiés de manière dominicale, et dont la lecture s’avère plaisante, instructive autant que drôle. Frédéric a volontiers répondu à notre demande de Blogorama, et s’est prêté au jeu de manière exhaustive. Laissons lui donc la parole pour cette vingtième édition:

   Le dimanche indo-européen est né de ma passion pour les langues, et en particulier pour l’étymologie. Comme beaucoup de monde je pense, ma vision de l’étymologie des mots français s’arrêtait au latin et au grec. A l’université, quelle ne fut ma surprise quand je suivis un cours dédié aux racines proto-indo-européennes: une révélation! Je comprenais que la plupart des langues européennes, mais aussi indiennes et perses provenaient vraisemblablement d’un même tronc. Que l’on pouvait remonter bien plus loin que le latin ou le grec, jusqu’à une langue préhistorique parlée il y a plus de 5000 ans, quelque part dans la steppe pontique, au nord de la mer Noire. Même si toute cette matière se réduit finalement en théories et hypothèses – oui, comment voulez-vous prouver l’existence d’une langue si ancienne, et qui plus est préhistorique, donc par définition non-écrite? -, elle permet pourtant d’expliquer les nombreuses similitudes entre nos langues modernes. Dans mon blog, je pars souvent d’un mot usuel, français ou anglais, et tente de remonter à sa racine proto-indo-européenne, souvent par le latin, le grec, ou le vieux francique, à ne pas négliger non plus. A partir de là, le travail inverse peut commencer: répertorier les mots qui, en français, anglais, ou dans d’autres langues indo-européennes, proviennent de cette racine particulière, et sont donc par conséquent apparentés au mot par lequel avait débuté ma recherche. Le résultat est parfois surprenant! Auriez-vous pensé, par exemple, que «femme », « faon » et « fenouil » proviennent d’une même racine proto-indo-européenne *dhē-, « sucer, téter » ? Ou qu’à l’inverse, le français « temps » et l’anglais « time », pourtant si proches par la forme et par le sens, ne sont en rien liés étymologiquement? Même si je suis traducteur de formation (russe, espagnol et anglais), je ne suis pas à proprement parler un linguiste, loin de là! Je suis simplement un passionné. Je base en réalité mon travail sur le travail d’autrui ! Des sources qui m’apparaissent dignes de confiance: les recherches d’éminents linguistes spécialisés en linguistique historique, comme Calvert Watkins, Robert Beekes, Pierre Chantraine, Alain Rey, Donald Ringe, Guus Kroonen, Serguei Sakhno, Michiel de Vaan… Mon but est de transmettre le plaisir que j’éprouve toujours à retrouver derrière les mots courants les traces de leurs formes les plus anciennes ; j’essaye de faire connaître ce fascinant savoir que la linguistique comparative et historique nous apporte, mais en le rendant nettement plus digeste qu’à l’origine (avez-vous déjà essayé de décrypter un ouvrage de linguistique comparative ?). D’où ma démarche, fondamentalement personnelle, décalée, ou parfois même irrévérencieuse: je veux un blog plaisant à lire, amusant, qui puisse vous instruire tout en vous faisant sourire… Bon dimanche à toutes et tous!

« Le dimanche indo-européen » (cliquer sur le lien)

humanistic-miniscule

%d blogueurs aiment cette page :