PAGE PAYSAGE

Accueil » Pavese Cesare

Category Archives: Pavese Cesare

BIBLIO-POÉSIE 1

conseil-stategique-bic

   Il y a deux jours, j’ai demandé à mes amis poètes, ou amateurs de poésie, de me transmettre une liste de dix à vingt recueils les ayant vraiment marqués. La récompense assortie, pour ce petit effort, cette petite contribution intellectuelle, était un stylo bic noir et un calepin de supermarché, ou un café au bar (au choix). Sachant naturellement que je n’ai pas les moyens de les inviter au Fouquet’s, ou aux Deux-Magots.

  Plusieurs de mes contacts Facebook se sont prêtés au jeu, et recevront donc leur petit cadeau. Moi-même, en premier, j’ai défini vingt titres que vous trouverez ci-dessous. Chaque mois, ainsi, je citerai une nouvelle biblio-poésie d’ami, en y ajoutant un extrait tiré précisément d’un des livres évoqués. Le but demeure évidemment de partager la parole poétique, de se faire découvrir d’autres horizons, d’autres créateurs. Très différentes les unes des autres, émises par des personnes très diverses, les listes comportent parfois les mêmes noms (Baudelaire, Aragon, Apollinaire, Rimbaud…), mais parfois quelques surprises, quelques pépites. Certains ont évoqué des auteurs étrangers, perses, allemands, italiens, anciens, récents, contemporains, connus ou inconnus, autant d’ouvertures, de découvertes, de possibles…

  Le jeu est toujours valable, et la prime symbolique sera toujours offerte, pour les plus motivés. En revanche, il vous faudra patienter pour voir votre liste publiée. J’édicte brièvement les règles du jeu, avant de citer mes propres préférences:

  1. Pas d’anthologie.
  2. Pas de recueil en langue étrangère (des recueils écrits par des étrangers, oui, bien sûr, mais pas de recueil en langue étrangère)
  3. De la chanson, pourquoi pas, mais sans en abuser! Chanson et poésie ne sont pas similaires.
  4. Dix titres minimum. Vingt maximum.
  5. L’ordre d’apparition des recueils dans la liste ne veut pas dire que vous en préfériez untel ou untel.
  6. Vous pouvez m’envoyer la liste par mail (er10@hotmail.fr), ou en l’écrivant en commentaire ci-dessous.
  7. Ne réfléchissez pas trop en rédigeant la liste. Soyez spontanés.

Voilà. Excellente fin de semaine à toutes et tous, et merci d’avance!

 

BIBLIO-POÉSIE D’ETIENNE RUHAUD:

1) Les Fleurs du mal (Charles Baudelaire)

2) Les illuminations (Arthur Rimbaud)

3) L’entrée dans la baie et la prise de la ville de Rio de Janeiro en 1711 (Jean Ristat)

4) Poésies (Michel Houellebecq)

5) L’ombilic des limbes (Antonin Artaud)

6) Fables (Jean de La Fontaine)

7) Bords de mer (Raymond Bozier)

8) Alcools (Guillaume Apollinaire)

9) La mort viendra et elle aura tes yeux (César Pavese)

10) Oeuvres (Danielle Collobert)

11) Dominique aujourdhui présente (Paul Eluard)

12) Destinée arbitraire (Robert Desnos)

13) Cantos (Ezra Pound)

14) Les chimères (Gérard de Nerval)

15) Poèmes (Edgar Poe) 

16) Les Chants de Maldoror (Lautréamont)

17) La guerre entre les arbres (Jacques Abeille)

18) Le roman inachevé (Louis Aragon)

19) Clair de terre (André Breton)

20) Gaspard de la nuit (Aloysius Bertrand)

21) Il en manque tant d’autres!

product_9782070321803_195x320

La mort viendra et elle aura tes yeux –
cette mort qui est notre compagne
du matin jusqu’au soir, sans sommeil,
sourde, comme un vieux remords
ou un vice absurde. Tes yeux
seront une vaine parole,
un cri réprimé, un silence.
Ainsi les vois-tu le matin
quand sur toi seule tu te penches
au miroir. O chère espérance,
ce jour-là nous saurons nous aussi
que tu es la vie et que tu es le néant.

La mort a pour tous un regard.
La mort viendra et elle aura tes yeux.
Ce sera comme cesser un vice,
comme voir resurgir
au miroir un visage défunt,
comme écouter des lèvres closes.
Nous descendrons dans le gouffre, muets.

Verrà la morte e avrà i tuoi occhi-
questa morte che ci accompagna
dal mattino alla sera, insonne,
sorda, come un vecchio rimorso
o un vizio assurdo. I tuoi occhi
saranno una vana parola
un grido taciuto, un silenzio.
Così li vedi ogni mattina
quando su te sola ti pieghi
nello specchio. O cara speranza,
quel giorno sapremo anche noi
che sei la vita e sei il nulla.

Per tutti la morte ha uno sguardo.
Verrà la morte e avrà i tuoi occhi.
Sarà come smettere un vizio,
come vedere nello specchio
riemergere un viso morto,
come ascoltare un labbro chiuso.
Scenderemo nel gorgo muti.

1936

%d blogueurs aiment cette page :