PAGE PAYSAGE

Accueil » Saint-Paul Christian

Archives de Catégorie: Saint-Paul Christian

PAUL SANDA SUR « RADIO OCCITANIA »

Christian Saint-Paul, ici au concours des Jeux Floraux, à Toulouse.

Mercés al poèta ariègean Christian Saint Paul e a Radio Occitania!

Un chaleureux merci au poète ariégeois Christian Saint-Paul!

Dirigeant depuis de nombreuses années déjà l’émission poétique « Les poètes », sur Radio Occitania, Christian a plusieurs fois évoqué mon propre travail, qu’il s’agisse du recueil Animaux ou de mon essai sur la poésie contemporaine en bibliothèque, paru chez l’Harmattan en 2012. Cette fois, Christian parle de Paul Sanda, et de notre recueil La précession des sphères, paru chez « Eléphant blanc » cette année même (cf. lien ci-dessous). Un bel hommage, donc, d’autant que Paul Sanda réside lui-même à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn, village auquel il a consacré un fort bel essai d’ailleurs (Un siècle d’écrivains à Cordes-sur-Ciel, éditions Rafael de Surtis, co-écrit avec Bruno Geneste). Partiellement lotois, connaissant bien la belle ville de Toulouse où réside une part de ma famille, je ne peux qu’être touché.

Je reproduis une partie de l’éditorial publié sur le site même de la webradio. Vous trouverez le podcast de l’émission en cliquant sur le lien ci-dessous (l’émission est datée du 22 juillet 2022):

https://lespoetes.site/emmission/emmission.html


L’émission du mardi 26 juillet 2022 signale le livre de
Paul Sanda : La précession des sphères, poème précédé
du Tribute to Patricia Barber
éditions unicité, 80 pages, 19 €.
Un livre d’une grande tenue avec une remarquable préface d’Odile Cohen-Abbas et des illustrations éloquentes de Klervi Bourseul, que nous livre Etienne
Ruhaud dans sa collection « Eléphant blanc » des éditions Unicité.
Paul Sanda, éditeur à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn dirigeant les éditions
Rafaël de Surtis qui contribuent depuis longtemps à l’essor de la diffusion de la
poésie, est un artiste au talent polymorphe qui perpétue avec toute son originalité où
domine une activité spirituelle intense, le génie des surréalistes.
La musique est un visage de la spiritualité et Paul Sanda sans surprise s’en
nourrit. Mélomane il fait entrer la musique dans l’objet des poèmes : « L’édifice que
la musique élève (la piété) / est une délivrance, au creux de l’abstrait ».
La langue du poème est foisonnante, travaillée comme une œuvre d’art et ne
laisse aucun espace au prosaïque, en particulier dans ses poèmes en prose.
Paul Sanda retrouve le Grand Œuvre des poètes surréalistes dans la richesse
de l’inattendu du langage. Tous ses poèmes, qu’ils auscultent les instruments de
musique ou la trace laissée par la chanteuse de jazz Patricia Barber ou les grands
compositeurs parfois enfouis dans l’immensité de notre patrimoine musical,
convergent inexorablement vers « ces nobles espaces » les sphères qui incarnent
si justement sa finalité spirituelle.

Pour commander le livre:

https://www.editions-unicite.fr/auteurs/SANDA-Paul/la-precession-des-spheres/index.php

Nous avons déjà évoqué Un siècle d’écrivains à Cordes-sur-Ciel:

Publicité
%d blogueurs aiment cette page :