PAGE PAYSAGE

Accueil » Pellea Alina

Archives de Catégorie: Pellea Alina

UN ARTICLE SUR « MICI FABULE » (mon propre travail)

res_6f9d2d28239885d20bdb22e70ac957c3_450x450_r3vt

   Un article sur mon premier recueil poétique (Petites fables, Rafael de Surtis, 2009), dans sa traduction roumaine (Micea Fabule, éditions Casa Cartii de Stiinta), est paru dans la revue STEAUA de Cluj Napoca, en Transylvanie. Merci beaucoup à Rodica Baconski (critique) et à Alina Pellea (traductrice), ainsi que Laura Poanta (illustratrice) et Diana Adamek (auteure), mes bonnes fées. L’article sera bientôt en ligne sur le site même de la revue. Je joins le lien, ainsi qu’une photographie prise au salon du Livre de Paris, où je présentais La douce histoire du triste éléphant, en mars 2018. Hélas je ne lis pas le roumain!

La revue STEAUA en ligne

Mon article sur « La douce histoire du triste éléphant » de Diana Adamek.

salon du livre de paris

Salon du Livre, 17 mars 2018

 

« MICI FABULE », MON LIVRE EN ROUMAIN!

   res_6f9d2d28239885d20bdb22e70ac957c3_450x450_r3vt

   Professeure de littérature à l’université de Cluj-Napoca, mon amie Diana Adamek a fait traduire mon recueil Petites fables. Initialement publié chez Rafael de Surtis en 2009, le livre d’origine est une sorte de bestiaire peuplé d’animaux étranges, de chimères, dont certaines ont été publiées ici même dans la revue, en précisant qu’une note de lecture, signée Gérard Paris, à l’automne 2009 (cf. numéro 46). Je remercie donc chaleureusement Diana, dont j’ai chroniqué le roman baroque, La douce histoire du triste éléphant (éditions Rafael de Surtis, 2017), dans Diérèse 72, et que j’ai présentée au salon du livre de Paris en mars 2018. Je remercie également l’illustratrice Laura Poanta, l’éditeur « Casa cartii de Stĭnta », et naturellement la traductrice, Alina Pellea. Le livre est vendu sur place ou en ligne pour la somme de 19 lei, soit 4 euros. Si vous êtes intéressé, vous pouvez me contacter par mail (er10@tutanota.com)

Mon livre sur le site de l’éditeur.

Mon article sur le roman de Diana Adamek

salon du livre de paris

%d blogueurs aiment cette page :