PAGE PAYSAGE

Accueil » Houellebecq Michel » Harel Philippe

Archives de Catégorie: Harel Philippe

« LES PARTICULES » SUR FRANCE 2 (vue sommaire).

Je ne reviendrai pas, a priori, sur Anéantir. Le livre m’a déçu, à plusieurs titres. Il ne me paraît pas fini.

Lundi 31 janvier, France 2 diffusait une adaptation des Particules élémentaires. Là aussi, cela mériterait un article complet. Mais la grande presse compte tant et tant de critiques avisés… Je suis là aussi partagé. Je recopie donc le mail envoyé hier à un ami et collègue, abonné à PAGE PAYSAGE, qui a trouvé la production assez mauvaise. Le téléfilm est par ailleurs encore disponible sur le site de France 2 (pour combien de temps?). Je vais tenter de me procurer le DVD. 

https://www.france.tv/france-2/les-particules-elementaires/

 

Bonjour J.,
  Merci pour votre SMS. J’ai bien regardé le téléfilm. Que dire?

  • il me paraît impossible, au vrai, d’adapter réellement le roman. Sauf à travers une minisérie Netflix par exemple (en sept ou huit heures). L’intrigue est réellement complexe et Houellebecq fait de longues digressions philosophiques. De plus l’aspect choquant du livre (le racisme de Bruno, professeur de Lettres obsédé et ses pamphlets négrophobes, liés à sa propre frustration), ou les propos sur les femmes seraient tout simplement censurés. Donc cela me paraît compliqué. Je crois que certains livres ne sont pas faits pour l’écran, à l’instar du Voyage au bout de la nuit ou d’A la recherche du temps perdu. 
  • j’ai trouvé que les prises de vue étaient malgré tout réussies, notamment en Irlande. Les acteurs sont plutôt bons, également, en particulier celui qui incarne Bruno, ou la mère. J’ai ri un quart d’heure durant après la scène de la classe, lorsque Bruno pelote la lycéenne et se rend compte de sa bévue. C’est proprement désopilant.
  • bonne restitution de l’époque aussi, à travers les costumes, les attitudes, etc. 

Donc je serais moins sévère que vous. Je pense juste, encore une fois, que le défi est trop important. Parfois, on devrait se contenter du livre. L’adaptation allemande était elle aussi ratée. Au fond, j’ai préféré la pièce de théâtre, très impressionnante, aux Bouffes du Nord, il y a quelques années. Ou encore la version d‘Extension du domaine de la lutte, de Philippe Harel. José Garcia y campe un Raphaël Tisserand très convaincant, en puceau trentenaire. Il s’agit d’un roman sur les incels, en vérité. Soit ces hommes qui ne couchent pas. Le réalisateur a aussi dû zapper la relation entre Christiane et Bruno, pourtant centrale. Manque de temps (deux heures, cela n’est pas suffisant). Au fond, le TV film s’adresse à des houellebecquiens, à des initiés. Toute littérature n’a pas vocation à être filmée, transcrite.

A très vite, cher J.

ETIENNE

EXTENSION DU DOMAINE DE LA LUTTE, Philippe Harel, 1999.

   J’en reviens à Michel Houellebecq, brièvement, après avoir évoqué Extension du domaine de la lutte, premier roman de l’auteur, hier soir, sur un quai de métro, avec un lecteur de ce blog. L’adaptation est signée Philippe Harel. Le réalisateur-acteur y interprète magnifiquement le narrateur, et José Garcia est extrêmement convainquant dans le rôle de Raphaël Tisserand. La fin en revanche est très différente. Je n’en dis pas plus.

%d blogueurs aiment cette page :