PAGE PAYSAGE

Accueil » Art plastique

Category Archives: Art plastique

ÉVÉNEMENTIEL D’OCTOBRE 2017 (ADDENDUM): MICHEL ZIMBACCA, SURREALISTE HISTORIQUE

Chers lecteurs,

  Précisons d’abord que j’ai fait une erreur en évoquant le prochain Café poésie de Meaux, organisé par notre ami Pascal Mora, et qui aura bien lieu le samedi 21 octobre, donc, à la médiathèque Luxembourg (cf. précédent post).

L-Invention-du-Monde

  Mais évoquons l’exposition « Libre moiseau » du surréaliste Michel Zimbacca. Né en 1924, ancien résistant, poète, cinéaste, compagnon de route d’André Breton et Benjamin Péret, l’homme expose ses créations (peintures, collages, dessins), à la galerie l’Usine de Claude Brabant, dans le dix-neuvième arrondissement, du 14 au 28 octobre. Je serai présent au vernissage (le 14, de 18h à 22h), et peut-être au finissage (le 28 donc), au 102 boulevard de la Villette, 75019 PARIS, 01 42 00 40 48.

Site web de l’Usine

Publicités

ANGST 13

desktop-1424377731

ANGST 12

DEQODxFUMAAYPcX

« LES SURRÉALISTES » 2,  JACQUES HÉROLD (JACQUES BLUMER), 1910-1987 

 

vénus

« Vénus anadyomène à l’approche de Cythère », vers 1930.

 

 

PRO-KOONS

 koons

   Je ne comprends pas les opposants au projet de tulipes géantes de Jeff Koons, près du musée d’Art moderne de la ville de Paris, boulevard Alma-Marceau. Beaucoup se plaignent que la création contemporaine ne soit plus figuratif. Or ces grandes fleurs stylisées le sont, peu ou prou. Beaucoup aussi se plaignent de la vulgarité supposée des représentations d’aujourd’hui. En l’occurrence, on est loin du vagin de la Reine ou du plug anal géant, place de la Concorde, à moins qu’on ne voie dans ses tulipes un symbole phallique. De surcroît ces gros marshmallows colorés mettraient un peu de vie à la sortie du métro, en sachant que le palais de Tokyo représentait la pointe du progrès en son temps. Koons est un commercial, certes, mais la création, c’est aussi du business, et ça l’a toujours été. Enfin, à la traditionnelle rengaine des anti-art contemporain et des contribuables chagrins, on opposera que l’homme souhaite faire don de son œuvre à la municipalité. Daesh n’ayant pas encore le pouvoir en France, laissez-nous donc rêver, retrouver une part d’enfance, avec cet énorme bouquet de fleurs, comme un cadeau posé sur le bitume!

ANGST 10

BASKINE À CORDES

baskine

   Le peintre surréaliste franco-ukrainien Maurice Baskine (1901-1968), dont je parlerai plus en détail dans un prochain « Tombeau des poètes », a fait l’objet d’une rétrospective au musée d’art de Cordes-sur-Ciel, dans le Tarn. Alchimiste, écrivain, et éditeur, avec sa compagne Rafael de Surtis, Paul Sanda (qui a publié mes Petites fables en 2009), évoque la figure de cet artiste injustement méconnu.

 

%d blogueurs aiment cette page :