PAGE PAYSAGE

Accueil » Dédicace

Category Archives: Dédicace

ÉVÈNEMENTIEL DU MOIS DE JANVIER

Chers lecteurs,

 Signalons d’abord ma propre présence, pour la troisième fois, dans le journal d’arrondissement L’ami du 20ème. Je signe cette fois un article très bref autour de la rue Lucien-Leuwen, derrière l’ancien village de Charonne. Vous pouvez, si vous le souhaitez, me demander l’article en question par mail (er10@hotmail.fr). Je le mettrai de toute manière en ligne le mois prochain, début février donc, comme je mets en ligne ce mois-ci mon travail autour de l’association « Les Morts de la rue ». Ce mois-ci, le journal évoque également les fresques de l’église Notre-Dame de la Croix, à Ménilmontant (entre autres).

laune

  Signalons aussi la prochaine rencontre entre mon ami Pascal Mora (dont j’ai parlé à plusieurs reprises sur le blog, et qui a écrit deux très beaux recueils), et la femme de Lettres argentine Lili Muñoz, à la bibliothèque Julio Cortazar de la maison de l’Argentine (27 boulevard Jourdan, Cité Universitaire, 75014 PARIS, station « Cité universitaire » par le RER B ou « Poterne des peupliers » par le tramway, ligne T3). L’entrée est libre, et la rencontre aura lieu le jeudi 19 janvier à 19 heures. Amis hispanophones, bienvenue

thumbnail_ccf25122016_00000

  Enfin, comme chaque mois, sous l’égide de Marc-Louis Questin, alias Lord Mandrake, se tiendra le traditionnel « Cénacle du Cygne », au sous-sol du bar « La Cantada II », 13 rue Moret, 75011 PARIS, métro Ménilmontant. Je ne sais pas encore si j’interviendrai, car mon inspiration poétique s’assèche (je continue à écrire, mais plus de poésie, hélas, ou alors des vers sur Paris qui me paraissent insipides. J’en reparlerai). En revanche, les habitués ou les novices pourront goûter des spectacles de danse, des courts-métrages, une lecture de mon ami Jean Hautepierre et autres joyeusetés.

cantada-ii

Publicités

ÉVÉNEMENTIEL DE NOVEMBRE 2016

cantate

Chers amis,

  Comme précédemment indiqué, Cantate/macabre, le moyen-métrage de Stéphane Rizzi, auquel j’ai collaboré, sera projeté le mardi 8 novembre au cinéma l’Archipel (17 boulevard de Strasbourg, 75010 PARIS, métro Strasbourg-Saint Denis), dans le cadre de la programmation « A la rencontre », organisée par Marc-Antoine Vaugeois et Damien Trucho. Sera également projeté, à cette occasion, La disparition du chorégraphe, un film d’Anne Colson. L’entrée n’est pas libre, mais le prix devrait être modique.

Site du cinéma « L’Archipel » (cliquer sur le lien)

 autre-livre

  Comme chaque année, le Salon de l’Autre livre, organisé espace des Blancs-Manteaux dans le Marais (48 rue Vieille du Temple, 75004 PARIS, métro « Hôtel de Ville », ligne 1), accueillera du 11 au 13 novembre des éditeurs et des auteurs indépendants, pour que vivent aussi les petites maisons. J’y serai moi-même présent en tant que simple visiteur. Vous pouvez m’appeler ou me contacter par mail, évidemment (07 50 89 83 24, er10@hotmail.fr)

 L’Association L’Autre Livre vous offre, du 11 au 13 novembre 2016, la possibilité de découvrir plus de 2000 livres, qui font rarement les têtes de gondole, quelque 400 auteurs de 160 maisons d’édition dont de nombreux éditeurs de province, mais aussi belges, suisses ou canadiens.

 Le salon de l’Autre Livre, devenu depuis quelques années « le salon international de l’édition indépendante », est aussi l’un des rendez-vous incontournables d’échanges entre les éditeurs indépendants : sur leur situation, celle du livre, de la lecture et de la marchandisation des biens culturels.

 Notre salon se présente pour les éditeurs comme un lieu stratégique pour défendre nos maisons indépendantes, une opportunité en raison du faible coût de participation aux frais et une réelle possibilité de conquérir des lecteurs.

  TOUS LES RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES SE TROUVENT SUR LE SITE MÊME DE L’ASSOCIATION:

Site du salon « L’autre livre » (cliquer sur le lien)

 

14910405_709723492527369_774857311192838227_n1

  En collaboration avec « L’œil de la femme à barbe », la jeune peintre coloriste Isa Sator exposera ses toiles, librement inspirées des Mille et une nuits, à partir du 15 novembre dans la salle de réception du restaurant « La Table fleurie » (103 rue de Paris, 93100 MONTREUIL, métro Robespierre ou Croix de Chavaux, ligne 9). Les informations complémentaires figurent sur le carton ci-dessus.

Site de l’artiste Isa Sator (cliquer sur le lien)

banquet-houellebecquien

houellebecq-a-table

   Le mercredi 16 novembre, à 20 heures, se tiendra le premier banquet houellebecquien, autour du livre de Jean-Marc Quaranta que nous avons déjà évoqué ici. La conférence, qui sera accompagnée d’un repas, se tiendra au restaurant « La Bellevilloise » (19-21 rue Boyer, 75020 PARIS, métro Ménilmontant ou Gambetta, ligne 2 ou 3). Il est préférable de réserver  par téléphone au 01 46 36 07 07 ou par mail resa@labellevilloise.com. Les tarifs pratiqués sont raisonnables. Si vous venez, me contacter (er10@hotmail.fr, 07 50 89 83 24). Ci-dessous le descriptif de l’évènement en question, trouvé sur la page Facebook:

  Conférence-lecture, repas, animé par Jean-Marc Quaranta auteur de Houellebecq aux fourneaux (éditions Plein Jour) avec les lectures de Noam Morgensztern, de la Comédie française.

   Infos pratiques : Mercredi 16 novembre à 20h dans la Halle aux Oliviers de la Bellevilloise. Réservation par téléphone au 01 46 36 07 07 ou par mail resa@labellevilloise.com
Détails du menu : http://www.labellevilloise.com/2016/11/banquet-houellebecquien/

   Un événement proposé par Lauren Malka à la Bellevilloise, dans le cadre du Festival « Paris en toutes lettres », en partenariat avec Toutelaculture.com

   Et si pour comprendre l’écrivain français le plus lu dans le monde il fallait passer par la cuisine ? Jean-Marc Quaranta a suivi le fil culinaire des six romans de Houellebecq, pour mieux saisir l’œuvre et l’auteur. Au cours de ce repas houellebecquien l’assiette des personnages (pas toujours bien dans la leur) devient celle du lecteur. Un moment de partage entre réalité et fiction où on verra que « manger Houellebecq » n’a en rien les attributs de la malbouffe à laquelle on associe, généralement et à tort, l’auteur de La Carte et le territoire.

sentieys

   Le mercredi 23 novembre, à partir de 18h30, le ténor Roberto Sentieys, accompagné au piano par Marc-Sola Pages, viendra lire des textes de Colette sur une musique de Fauré, Satie, Chausson… sur l’Île Saint-Louis (métro Pont-Marie ou Saint-Paul), magnifique lieu parisien où vécurent notamment Charles Baudelaire et Robert Bresson. Le prix d’entrée est de 15 euros (10 euros pour les étudiants et les demandeurs d’emploi). Il est naturellement préférable de réserver. Notons au passage que le théâtre Paul Rey, l’un des plus petits de Paris, est à la fois élégant, intime est plaisant, ce qui joue naturellement sur la qualité d’écoute.

Site du Théâtre Paul Rey (cliquer sur le lien)

litterature-erotique

  Le samedi 26 novembre, de 15h à 21h, se tiendra le premier Salon de la littérature érotique, organisé par l’atelier « Les écrits polissons », au 4 rue Roger Verlomme (75003 PARIS, métro Bastille, Bréguet-Sabin ou Saint-Paul). Un petit descriptif, ci-dessous, une petite mise en bouche, si j’ose dire:

► Le salon de la littérature érotique… ◄
…vous ouvre ses portes samedi 26 novembre !

Alors « salon », « salon », certes, mais ne vous attendez pas à rester bien au chaud dans un fauteuil au coin du feu que le temps passe…

Ce salon se veut vivant et participatif, bouillonnant, décalé, surprenant et bienveillant… bref, en un mot comme en mille : polisson.

► Au menu ◄

– des défis d’écriture érotique à chaque stand auteur (avec des cadeaux à la clé), ventes + dédicaces
– un coin lecture érotique pour les petits rats de bibliothèque
– des surprises tout au long de l’événement
– un espace conférence :

La littérature érotique à l’heure du digital
C’est quoi le sexe ?…. C’est quoi l’amour ?
Comment écrire une (bonne) histoire de cul ?
Ecrire du cul, est-ce que cela peut être un geste militant ?

Sur place, pour ne pas rester l’estomac vide, un traiteur foodtruck vous propsera différentes petites choses à grignoter, accompagné de la Bière la Fessée.

Adresse : L’espace éphémère du Marais
4 rue Roger Verlomme Paris 3ème

Entrée : 5€ (à régler sur place / conso non comprises).

► Les auteurs invités◄

Arthur Vernon « L’amour, la vie et le sexe », « Comment je me suis tapé Paris » (Tabou éditions)

B.Sensory histoires érotiques connectées à un sex-toy (le little bird)

Daniel Nguyen auteur de nouvelles dans la collection « Osez 20 histoires de sexe… » (La Musardine)

Eva Delambre auteur de « Devenir Sienne », « L’esclave », « L’Eveil de l’Ange », « L’envol de l’Ange » (Tabou éditions)

Eve DeCandaulie auteur de « Mon mari est un homme formidable » (La Musardine), « Infidélité promise » (Tabou éditions)

Julia Palombe rockeuse et écrivaine, auteur de « Au lit citoyens ! » (ed. Hugo et Cie)

Julie-Anne De Sée « 10 Bonbons à l’amante » (Tabou) « La pâle heure sombre de la chair » (Broché)

Marion Favry coach en écriture, organisatrice des Dinécritures et auteur de « S’occuper en t’attendant » (La Musardine).

Octavie Delvaux auteur de « Sex in the Kitchen » et « Sex in the TV » (La Musardine)

Philippe Lecaplain journaliste RFI, « Ces Dames de l’Annonce » (Tabou éditions)

Stella Tanagra auteur de « Sexe Cité » (IS éditions)

► Nos chers partenaires ◄

Tabou éditions, Maison Close Lingerie, Blablablog, Cherry Gallery Agency, Alex Varenne, La Musardine, Les écrits polissons, Union Magazine, Karim Haidar

14938239_1459607650721412_2190039103229570042_n
  Le jeudi 24, comme chaque mois, se tiendra le « Cénacle du Cygne », à La Cantada II, soirée ludique mêlant danse, poésie, chant, performances diverses, cinéma… Le tout organisé par Marc-Louis Questin, alias « Lord Mandrake ». J’y serai moi-même et y lirai quelques fables (à partir de 20 heures).

obertone

  Le lundi 28 novembre, à 20 heures, Laurent Obertone viendra nous parler de Guérilla. Polémique, le roman, qui a suscité une levée de boucliers, pose de vraies questions. Nous ne sommes certes pas obligés d’accepter les réponses d’Obertone. Encore faut-il être capable de les entendre, en commençant par lire le livre. Rappelons également que la liberté littéraire n’est pas négociable, surtout dans le domaine de la fiction, et que la censure, voire aujourd’hui l’autocensure, ne font avancer ni le débat, ni la création, ni la société. Nous en reparlerons très prochainement dans un nouveau billet. Organisée par le Cercle Aristote de Pierre-Yves Rougeyron, la rencontre aura lieu au restaurant « François Coppée » (1 boulevard de Montparnasse, 75014 PARIS, métro Falguière/Duroc). L’entrée de la conférence est généralement de 5 euros. Il est également préférable de réserver: revue.libres@gmail.com.

Site du « Cercle Aristote » (cliquer sur le lien)

leaaud

  Voilà. Quittons nous avec cette image de méchante qualité, mais émouvante. Accompagné du réalisateur Albert Serra, Jean-Pierre Léaud est venu nous présenter brièvement le film dans lequel il joue, La mort de Louis XIV, jeudi dernier au MKII Quai de Seine. Et bonne semaine à tous!

ÉVÈNEMENTIEL DU MOIS DE SEPTEMBRE 2016

   C’est la rentrée, chers lecteurs! Ayant marqué une pause estivale toute relative en juillet-août, j’en reviens aujourd’hui, en ce premier jour de septembre, aux fondamentaux du blog, en annonçant quelques évènements à venir. Le mois va être riche!

urban sax

  Le vendredi 9 septembre, à partir de 18 heures, notre ami Marc-Louis Questin dédicacera son ouvrage consacré au groupe mythique « Urban sax ». Le livre, qui est paru chez Unicité, est accompagné d’un CD, et coûte 22 euros. Rendez-vous nous est donné au Centre Culturel Peugeot, 62 avenue de la Grande Armée, 75017 PARIS (métro « Porte Maillot », ligne 1). Je ne pourrai hélas être présent, pour des raisons professionnelles, mais le livre m’intéresse (la dédicace, que j’ai d’ailleurs déjà annoncée, a été décalée à cette date pour raisons techniques). Ci-dessous une petite présentation de l’ouvrage en question:

   Ce livre est le premier ouvrage consacré à la dimension esthétique, philosophique et poétique du groupe mythique Urban Sax. L’écriture profondément baroque de Marc-Louis Questin s’inscrit dans une longue tradition de récits jouant sur plusieurs niveaux de sens à la manière des poupées russes du romancier cubain José Lezama Lima. Le théâtre des sons mis en forme par les compositions étincelantes de Gilbert Artman redéfinit la relation de l’être humain à l’univers, à la musique tourbillonnante des sphères. L’esprit de chaque lieu investi s’imprègne ainsi du sceau de ces étranges symphonies ludiques et voluptueuses, répétitives et solennelles. Ethnologie, architecture, scénographie et musicologie se font écho entre les pages de cette étude originale. Le jeu des sons mène à l’éveil, à une sereine lucidité, à une vision renouvelée et transfiguratrice du monde.

   Urban Sax demeure une référence majeure en matière de musique vivante et performante, en incessant mouvement de dérive urbaine et de psycho-géographie. Ce pertinent essai montre la puissance, la beauté et la singularité de cette musique incomparable et inclassable. Il y est aussi question d’une méditation intense sur le pouvoir subtil des sons, le silence et le vide, l’espace et l’infini, la présence à soi-même et l’éternel retour.

   Écrivain, peintre, magnétiseur et comédien, Marc-Louis Questin dirige les Éditions Éleusis spécialisées dans la littérature fantastique. Fondateur du Cercle Dionysos et de la revue gothique La Salamandre, passionné de danse japonaise Butô, d’expressionnisme allemand, d’illusionnisme et de cinéma expérimental, il participe à différents projets de groupes tels que Barbarossa Umtrunk, Electric Press Kit, Heavenly Creatures, The Cemetary Girlz.

   Marc-Louis Questin aka Lord Mandrake anime régulièrement les soirées du Cénacle du Cygne au cabaret parisien La Cantada.

    Le lendemain soir, soit le samedi 10 septembre, nous pourrons cette fois écouter l’immortel auteur des Versets sataniques, Salman Rushdie, et son acolyte Wadji Mouawad, au théâtre de la Colline (15 rue Malte Brun, 75020 PARIS, métro Gambetta, ligne 3).

salman

  Je joins ci-dessous la présentation postée sur le site du théâtre, et qui est très complète:

   À l’occasion de la sortie en France du roman « Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits », les éditions Actes Sud et La Colline organisent une rencontre entre les auteurs Salman Rushdie et Wajdi Mouawad le samedi 10 septembre à 20h30.
Trois adolescents seront invités à monter sur le plateau pour cet entretien.

entrée libre, réservation indispensable
au 01 44 62 52 00 ou à contactez-nous@colline.fr

 

meaux

      Le samedi 10 septembre, les activités du Café-Poésie de Meaux reprendront également, comme me l’indique l’ami Pascal Mora, auteur du superbe recueil Paroles des forêts, évoqué sur le blog. Si vous habitez en Seine-et-Marne et que vous souhaitez lire des textes, participer à l’aventure… Ci-dessous le descriptif que m’a laissé Pascal:

Le Café-Poésie de Meaux reprend ses activités en septembre.

Durant la saison 2016 /2017 ,  nous prévoyons d’inviter des éditeurs, auteurs,

ateliers d’écriture, lycéens, musiciens…

Il est ouvert à toute forme poétique. Lecture, chant ou représentation

de 10 minutes environ pour chaque lecteur , acteur ou chanteur. Bien

sûr, il est possible d’assister à la rencontre en tant qu’auditeur uniquement. Entrée

libre et gratuite. L’adhésion à l’association et la participation à

l’organisation des rencontres sont bienvenues.

Les rencontres du Café-Poésie auront lieu à la Médiathèque du Luxembourg

1er étage/ dans la salle bulle au niveau de l’espace jeunesse.

Dates pour 2016 :

– Samedi 10 septembre    10h30/12h30

– Samedi 22 octobre       10h30/12h30

– Samedi 19 novembre   10h30/12h30

– Samedi 17 décembre  10h30 /12h30

Pour toute information, contacter Pascal Mora

pmora1262@gmail.com

AVT_Eric-Dubois_4120

  Le dimanche 11 septembre, à 15 heures, le poète Eric Dubois, dont j’ai déjà parlé sur « Page Paysage », fera une lecture du recueil Chaque pas est une séquence (éditions Unicité), au Cabinet de Curiosités, 41 bis rue Vandrezanne, près de la Butte aux Cailles (Paris 13, métro Tolbiac) dans le cadre du festival « 0+0 ».

Descriptif complet du festival « 0+0 » (cliquer sur le lien)

jauffret

   Le samedi 17 septembre, Régis Jauffret, que j’apprécie, dédicacera son nouveau roman à la librairie « Les Cahiers de Colette » (23 rue Rambuteau, 75004 PARIS, métro Rambuteau ligne 11), à partir de 18 heures. Ci-dessous un bref résumé du livre, que je suis en train de lire, d’ailleurs:

   Noémie est une artiste-peintre de vingt-quatre ans. Elle vient de rompre avec un architecte de près de trente ans son aîné avec lequel elle a eu une liaison de quelques mois. Le roman débute par une lettre adressée par Noémie à la mère de cet homme : elle s’y excuse d’avoir rompu. Une correspondance s’amorce alors et s’affermit entre les deux femmes, qui finissent par nouer des liens diaboliques et projeter de se débarrasser du fils et ex-amant. Elles imaginent même de le dévorer cuit à la broche au cours d’un infernal banquet. En réalité, ce roman parle d’amour. Les deux femmes sont des amoureuses passionnées. La vieille dame a appelé son fils du nom du seul homme qu’elle ait jamais aimé, et qui est mort accidentellement avant leur mariage. Noémie, elle, est une « collectionneuse d’histoires d’amour », toujours à la recherche de l’idéal. Au fil des lettres que, de son côté, il échange avec les deux protagonistes, le fils et ex-fiancé exprime toute la passion qu’il éprouve toujours pour Noémie. Un roman d’amour épistolaire, donc, dans la plus belle tradition du genre.

elka

  Le mercredi 21 septembre, à partir de 18 heures à 20 heures 30, la jeune Elka Léonard, dont j’ai déjà parlée sur le blog, et dont les peintures mêlent érotisme et humour, participera à un vernissage collectif à la galerie Mona Lisa (32 rue de Varenne, 75007 PARIS, métro Rue du Bac, ligne 12). Je ne pourrai être présent au vernissage en question mais visiterai de toute façon l’exposition ultérieurement.

Pour consulter le site d’Elka Leonard (cliquer sur le lien): https://www.artactif.com/elka#.V8fiPKKbcU0

jacq

  Le jeudi 22 septembre à 19h30, à la Lucarne des écrivains, notre ami Jean-François Jacq présentera Fragments d’un amour suprême, autobiographie poignante dont je parlerai dans le prochain numéro de la revue Diérèse. La librairie, où j’ai fait plusieurs lectures, se trouve au 115 rue de l’Ourcq, 75019 PARIS, métro Crimée (ligne 7). L’auteur Michel-Olivier Dury parlera lui de La Vie comme ça. Ci-dessous le descriptif de la soirée, sur le site de l’établissement.

Une soirée avec Jean-François Jacq pour Fragments d’un amour suprême et Michel-Olivier Dury pour La Vie comme ça.

Fragments d’un amour suprême
Deux hommes de milieux très différents, mais chacun avec des cassures, se rencontrent et s’aiment jusqu’à ce que la mort les sépare. Jean-François Jacq, tout en nous faisant part de ses émotions avec justesse, nous amène à une profondeur d’analyse que porte une écriture qui ne lâche rien à la facilité mais au contraire nous interroge. Un récit autobiographique que l’auteur parvient à nous faire partager avec son humanité.
 
La Vie comme ça
Avec cet ouvrage, Michel-Olivier Dury nous invite à lire deux histoires, tout d’abord celle d’un homme dans le milieu du travail de la fonction publique. L’emprise de ses supérieurs hiérarchiques qui frisent le ridicule l’amène à éprouver des états d’âme qui, paradoxalement, vont lui ouvrir la porte des souvenirs et de l’inspiration pour former en parallèle un second récit, celui de sa jeunesse. Alors, au gré des entrées et sorties de ses chefs, l’auteur revoit ou réinvente son enfance et son adolescence émaillées d’aventures, de sentiments, d’expériences amoureuses homosexuelles tout en retenue. Il y a beaucoup de drôlerie et de tendresse mélangée dans ce livre qui amènera le lecteur à se revoir lui-même dans sa propre enfance ou jeunesse.
IMG_1832

Marc-Louis Questin lisant les textes de Prisca Poiraudeau au Cénacle du Cygne (photographie personnelle)

  Le jeudi 22 septembre, enfin, se tiendra le fameux Cénacle du Cygne, dont je ne rate presque aucune édition, et où je vendrai moi-même mon propre petit recueil, Le Bestiaire. Comme toujours Lord Mandrake, alias Marc-Louis Questin, auteur de l’essai mentionné plus haut, fait bien les choses, invitant poètes, chanteurs, danseurs, plasticiens et cinéastes pour des soirées à la fois variées et riches, surprenantes. Comme toujours rendez-vous nous est donnée à la cave du bar « La Cantada II », 13 rue Moret, 75011 PARIS (métro Ménilmontant, ligne 3). Venez nombreux!

  Et bon courage pour la rentrée!

cassandra hans

La belle danseuse Cassandra Hans en pleine action.

RENCONTRE AVEC PIERRE BERGOUNIOUX LE 17/02/16

   pbergounioux

  Une rencontre avec l’écrivain Pierre Bergounioux est organisée le 17 février 2016 à 19h30 par la librairie « Texture » (94 avenue Jean Jaurès, 75019 PARIS, station Laumière, ligne 5). L’auteur y présentera son dernier Carnet de notes. J’irai moi-même. Pour me contacter: er10@hotmail.fr, 07 50 89 83 24.

Site de la librairie « Texture ».

Biographie de Pierre Bergounioux sur Wikipédia.

carnet_de_notes_2011-2015-168x264

SALON DU LIVRE DE SAINT-MANDÉ

affiche-livre-a-part-big

   Je serai présent le samedi 24 février de 14 à 15 heures au Salon du livre de Saint-Mandé (à l’hôtel de ville, métro Saint-Mandé, ligne 1), pour une dédicace de mon roman Disparaître, au stand des éditions Unicité. Mon téléphone 07 50 89 83 24.

%d blogueurs aiment cette page :