PAGE PAYSAGE

Accueil » Actualité » SUITE POUR PANTIN (Série: « Mémoire des poètes »)

SUITE POUR PANTIN (Série: « Mémoire des poètes »)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

novembre 2020
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

En parcourant les cimetières, pour les besoins de mon essai, je réalise que plus de 99 pour cent des écrivains, acteurs, chanteurs, plasticiens ou même scientifiques ont été totalement zappés par le grand public. C’est particulièrement vrai pour l’émouvante nécropole de Pantin, si vaste et complexe. Au détour d’une allée, tu croises un joueur d’échecs célèbre en son temps, ou un magicien, ou un clown, ou un auteur déporté dont la tombe a disparu (Boris Bouïeff), une semi-mondaine chanteuse d’opérette, maîtresse d’un banquier, un gourou quelconque… Cela pourrait inciter à arrêter, à verser dans l’aquoibonisme chronique, dans le nihilisme. Et pourtant non. Car outre le fait que divers acharnés (comme moi, à un petit niveau, ou comme l’excellent Philippe Landru, spécialiste des cimetières, à un niveau plus élevé, voir le lien plus bas), pourront un jour retrouver des oubliés, et les faire vivre même modestement, la création est probablement un but en soi, un divertissement supérieur. Sans oublier que quelque chose se transmet aux descendants, des générations (précisément), plus tard, ce qui fait que rien n’est jamais complètement vain… Cela rend en tous cas creuses certaines chamailleries électroniques sans conséquence, qui apparaissent immanquablement pour ce qu’elles sont: une perte de temps et de fluide vital.

https://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?auteur1


2 commentaires

  1. « Cela rend en tous cas creuses certaines chamailleries électroniques sans conséquence, qui apparaissent immanquablement pour ce qu’elles sont: une perte de temps et de fluide vital. »
    Inutile de commenter.

    « la création est probablement un but en soi, un divertissement supérieur. »
    Dans quel sens entends-tu le mot « divertissement »?

    Que penses-tu de la vision de l’art par Nietzsche?

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Pierrot,
      Je prend le mot au sens pascalien, ou baudelairien « Enivrez-vous », en définitive.
      Nietzsche défend l’idée d’un art positif et optimiste, tout entier dans l’affirmation. L’art est déploiement gratuit de la volonté de puissance, du conatus. J’y souscris assez. Chercher un but transcendant est probablement une erreur.
      Par ailleurs, tu sais que les gènes se transmettent sur plusieurs générations (générations vient d’ailleurs de gène). De fait, si tu lis ou que tu développes un talent, c’est ton descendant même lointain qui en bénéficiera. Donc le fait de développer quelque chose ne se perd jamais. Rien n’est jamais tout-à-fait vain.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

novembre 2020
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Catégories

Catégories

Statistiques du blog

  • 105 894 hits

Suivez-moi sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :