PAGE PAYSAGE

Accueil » 2019 » décembre » 08

Archives du 08/12/2019

MILLE ET UNE NUITS, 2019.

Sughrat

   Les mille et une nuits à l’Odéon. Ou l’histoire d’une déception. Quand tu as commandé du homard et qu’on te sert du gloubi boulga. En définitive tu payes un prix conséquent pour voir des contes orientaux avec des tapis volants, des lions, des génies, de l’érotisme feutré, des derviches, fakirs et autres personnages emblématiques… Et après l’entracte au lieu de te montrer Sindbad le marin ou autre on te parle d’un concert d’Oum Kalsoum à Paris en caricaturant la voix du général de Gaulle, on te parle pour la énième fois de la guerre d’Algérie, de Daesh et des problèmes d’intégration… En mélangeant donc allégrement l’Égypte, l’Afrique du Nord et l’Inde, la Perse, d’où sont originaires ces fameuses nuits érotiques (traduites par la suite en arabe). Un peu comme si un metteur en scène iranien adaptait les Chevaliers de la table ronde en parlant de Trump, et en amalgamant la Grèce, Israël, l’Écosse et les Etats-Unis dans une sorte de truc indigeste, incohérent, censé représenter l’Occident ou je ne sais quoi. En définitive tu es venu là pour t’échapper des médias et de la tension ambiante dans un théâtre magnifique, pour entrevoir un Orient romantique, vierge, onirique, et tu te retrouves avec France Inter, BFM TV et tous les débats autour du malaise identitaire hexagonal zemmourien. De bons acteurs, de beaux décors, un texte repris par Antoine Galland (enterré à quelques mètres, dans la cathédrale Saint-Etienne du Mont) normalement extrêmement poétique… Pour ça.
Alors je ne dis pas que nous sommes détachés de l’actualité. Mais à quoi bon polluer encore ce qui précisément nous permettrait de fantasmer? J’avais précisément envie d’autre chose, de fables. Et évidemment on te colle l’instant Meurice, dans toute sa morale manichéenne, autosatisfaite. Comme Pasolini, faites-nous rêver, et vous ferez davantage pour le fameux « dialogue des cultures ». Pour le reste y a la télévision, la presse.

 

%d blogueurs aiment cette page :