PAGE PAYSAGE

Accueil » 2018 » avril » 28

Archives du 28/04/2018

UN COMMENTAIRE SUR « DISPARAÎTRE » (mon propre travail, 2)

   On n’est jamais si bien servi que par soi-même, selon le bon sens populaire. Dans cette optique, je reproduirai chaque mois un article ou un mot concernant mon propre travail d’auteur. Lorsque j’ai partagé, fin mars, une note de lecture signée Jean-François Jacq, mon ami Fabrice Marzuolo, poète et responsable de feu la revue L’Autobus, m’a gratifié d’un beau commentaire, que je reproduis ci-dessous. On y parle, naturellement, du roman Disparaître. 

 

   Ce livre est un témoignage sans complaisance de l’époque, mais l’auteur y ajoute son humanité, de la poésie et son talent. Ca change du regard comptable, du gavage du cœur sans rien dedans… Il faut du talent, et des nerfs aussi…. Etienne n’en manque pas.

%d blogueurs aiment cette page :