PAGE PAYSAGE

Accueil » ITZPAPALOTL (série mexicaine) » « MEXICO-TENOCHTITLAN », UN TEXTE DE CLAUDINE SIGLER (Itzpapalotl, série mexicaine, 5)

« MEXICO-TENOCHTITLAN », UN TEXTE DE CLAUDINE SIGLER (Itzpapalotl, série mexicaine, 5)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

mars 2018
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

mexico1

   Dans ce cinquième chapitre de notre « Itzpapalotl », voici un texte mien (extrait de mon livre Eldorado ( janvier 2018)).

  Dans cet acrostiche*, je rends hommage à Mexico/Tenochtitlan (ancien nom de la capitale mexicaine, fondée au centre du lac de Texcoco au début du XIVème siècle par les mexicas, une tribu aztèque).

* acrostiche : le double nom de la ville se lit verticalement à la gauche du texte

eldorado

 

Mexico – Tenochtitlan

Midi. La pluie tombait, au cœur des Amériques :
Elle se divisait en mil torrents obliques,
Xylophone géant, qui chantait sur le sol,
Inondant de café un jaune tournesol.
C‘était l’eau des volcans, qui jetait sur ma joue
Ou des paillettes d’or, ou des gouttes de boue.

Toi, jaillie des marais sur un haut-plateau froid !
En ton sein j’ai connu la ferveur, et l’effroi :
Nuit noires veloutées de charbon, d’obsidienne,
Ou matinées pétries de ta lumière indienne ;
Chryslers très déglinguées, côtoyant des tacots
Harnachés de ficelle, et petits bourricots ;
Tacos au coin des rues, faits du maïs magique,
Immuable repas du peon, du cacique…
Tes indiens d’autrefois : les prêtres mexicas,
Les guerriers, les maçons… Du fond des chinampas*,
Assaillis et vaincus par l’Espagnol impie
N‘ont-ils pas dit ton nom, en mourant, comme on prie ?

Claudine Sigler
(janvier 2018)

  • les canaux entre les jardins flottants, qui existent encore aujourd’hui.

Lien pour commander le livre de Claudine Sigler (cliquer)

mexico2.jpg

 

 

 


Un commentaire

  1. Claudine dit :

    La dernière photo (sous le texte) a été prise dans les années 1980. On y voit les maçons d’aujourd’hui (« albañiles », en espagnol) sur le Zocalo (place de la grande cathédrale de Mexico et du Palacio Nacional, tous deux bâtis sur les ruines du Templo Mayor des aztèques). Là, ils attendent le client, avec à leurs pieds leur modeste boite à outils…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

mars 2018
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Catégories

Catégories

Statistiques du blog

  • 105 942 hits

Suivez-moi sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :