PAGE PAYSAGE

Accueil » Citation » « BONNE PENSÉE DU MATIN » (ARTHUR RIMBAUD)

« BONNE PENSÉE DU MATIN » (ARTHUR RIMBAUD)

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juin 2017
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

biography-Arthur-Rimbaud

 

À quatre heures du matin, l’été,
Le sommeil d’amour dure encore.
Sous les bosquets, l’aube évapore
L’odeur du soir fêté.
Mais là-bas dans l’immense chantier
Vers le soleil des Hespérides,
En bras de chemise, les charpentiers
Déjà s’agitent.

Dans leur désert de mousse, tranquilles,
Ils préparent les lambris précieux
Où la richesse de la ville
Rira sous de faux cieux.
Ah ! pour ces ouvriers charmants
Sujets d’un roi de Babylone,
Vénus ! laisse un peu les Amants
Dont l’âme est en couronne
Ô Reine des Bergers!
Porte aux travailleurs l’eau-de-vie.
Pour que leurs forces soient en paix
En attendant le bain dans la mer, à midi.

1872

Publicités

4 commentaires

  1. Claudine dit :

    Ce texte n’est pas de Rimbaud??

    J'aime

  2. Si, Claudine. C’est indiqué dans le bandeau.

    J'aime

  3. Claudine dit :

    Oui, j’ai vu, et puis je l’ai trouvé sur le net (http://abardel.free.fr/petite_anthologie/bonnepensee.htm ) .

    Ce qui m’a déconcertée, c’est l’irrégularité du mètre : les premiers vers des 3 premières strophes ont 9 syllabes, alors que tout le reste est fait d’octosyllabes et d’héxas : c’est évidemment volontaire, car rien ne serait plus simple que de les transformer en octos*. Les assonances (« Hespérides/s’agitent ») et d’autres libertés présentes dans le texte me choquent moins.

    Car musicalement, cette irrégularité sur seulement les 3 premières strophes n’apporte rien : elle est même discordante, et pas du tout dans la manière de l’auteur du « Bateau Ivre » ou de « Voyelles », dont la maitrise formelle a toujours été assumée (même ici, il y a souvent la consonne d’appui..), son audace étant ailleurs. Si bien que je doutais.. J’avais tort 😦

    Je rétablis tout de même les strophes (rendons à Rimbaud..) :

    Bonne pensée du matin

    À quatre heures du matin, l’été,
    Le sommeil d’amour dure encore.
    Sous les bosquets, l’aube évapore
    L’odeur du soir fêté.

    Mais là-bas dans l’immense chantier
    Vers le soleil des Hespérides,
    En bras de chemise, les charpentiers
    Déjà s’agitent.

    Dans leur désert de mousse, tranquilles,
    Ils préparent les lambris précieux
    Où la richesse de la ville
    Rira sous de faux cieux.

    Ah ! pour ces Ouvriers charmants
    Sujets d’un roi de Babylone,
    Vénus ! laisse un peu les Amants
    Dont l’âme est en couronne

    Ô Reine des Bergers !
    Porte aux travailleurs l’eau-de-vie.
    Pour que leurs forces soient en paix
    En attendant le bain dans la mer, à midi

    J'aime

    • Merci, Claudine. J’ai modifié le billet en tenant compte des indications que tu m’as données. Cette irrégularité métrique ne me dérange pas. Je la trouve au contraire audacieuse et intéressante pour l’époque. Une fenêtre vers la modernité.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

juin 2017
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Catégories

Catégories

Statistiques du blog

  • 21,926 hits

Suivez-moi sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :